Restauration dentaire et pose de plombages

LA CARIE DENTAIRE EST LA MALADIE INFECTIEUSE (CAUSÉE PAR DES BACTÉRIES) LA PLUS FRÉQUENTE DANS LE MONDE. ELLE SE DÉVELOPPE LENTEMENT ET DÉTRUIT PROGRESSIVEMENT LA STRUCTURE DE LA DENT.

La majorité de la population en est affectée. Aussi bien les enfants que les adultes. Selon une étude de l’Organisation mondiale de la santé, 60 à 90 % des enfants d’âge scolaire et près de 100 % des adultes ont, ou ont déjà eu des caries. La carie peut se manifester dès l’apparition des premières dents.

Les professionnels du Centre Dentaire Anjou sont d’avis que l’examen périodique et le nettoyage professionnel fait par une hygiéniste sont un complément essentiel aux soins quotidiens d’hygiène dentaire à la maison. De plus, réduire sa consommation d’aliments sucrés, collants et acides contribue à prévenir la carie dentaire et au maintien d’une santé buccale optimale.

LE PROCESSUS DE LA CARIE

Des millions de bactéries sont présentes dans la bouche. Ces bactéries vont s’agglutiner et former un film collant appelé plaque dentaire. Le risque de développer une carie est augmenté lorsque la plaque reste en contact avec l’émail des dents. Certaines bactéries spécifiques de la plaque dentaire intègrent le sucre de l’alimentation et le transforme en acide. C’est cet environnement acide qui est propice au développent d’une carie. Les acides attaquent et détruisent les tissus durs de la dent (émail et dentine).

Plusieurs pensent qu’une carie est nécessairement associée à des symptômes de douleur. En général une carie en début de stade ne présente aucun symptôme. C’est lorsqu’elle perce l’émail et atteint la dentine que la personne peut ressentir un inconfort au contact du chaud, du froid ou aux aliments sucrés. Certaines personnes peuvent aussi ne pas ressentir de douleur.

La carie est un processus actif et si elle n’est pas traitée assez tôt, elle s’étend et finit par atteindre le nerf de la dent. Lorsque le nerf est affecté, une infection s’en suit. La dent devient alors très douloureuse, de l’enflure peut apparaître et une intervention rapide doit être prodiguée.

En plus de la douleur et des élancements, la personne peut aussi présenter les symptômes suivants :

  • Rougeur et enflure de la gencive ou de la joue
  • Douleur à la mastication
  • Maux de tête
  • Fièvre

Plus la carie est extensive, plus la dent s’affaiblit et risque de se fracturer.

Il ne faut pas sous-estimer une carie débutante. Les répercussions peuvent être dramatiques pour le patient. Un diagnostic de carie nécessitant une simple obturation à la base peut très vite se transformer en un soin majeur comme un traitement de canal, une couronne ou même une extraction.

Nos dents jouent un rôle important dans le processus de la digestion. Elles sont sollicitées quotidiennement et doivent supporter les charges de la mastication. Il est important de toutes les conserver et les maintenir en bonne santé le plus longtemps possible.

LES TRAITEMENTS POSSIBLES

LES PROFESSIONNELS DU CENTRE DENTAIRE ANJOU ONT À CŒUR VOS INTÉRÊTS. POUR CETTE RAISON, PLUSIEURS OPTIONS DE TRAITEMENT VOUS SERONT PRÉSENTÉES EN TENANT COMPTE DE VOTRE SANTÉ, DE VOS BESOINS ET DE VOTRE BUDGET. DE PLUS, AU CENTRE DENTAIRE ANJOU NOUS FACILITONS L’ACCESSIBILITÉ AUX SOINS DENTAIRES EN OFFRANTS DIFFÉRENTES SOLUTIONS DE PAIEMENTS. 

Lorsqu’une dent est cariée, le dentiste retire la partie de la dent qui est affectée et la remplace ensuite par un matériau d’obturation. On appelle à tort l’obturation « plombage » puisque le plomb n’a jamais été utilisé comme matériau dentaire.

Plusieurs types de traitement et différents choix de matériaux sont disponibles pour restaurer une dent affectée par la carie. Tous ont la même vocation, soit de sceller la dent afin d’empêcher les bactéries de s’y introduire à nouveau et ainsi arrêter le processus carieux. Une récidive de carie est toujours possible, même sur une dent qui a déjà été traitée. D’où l’importance de maintenir une hygiène buccale optimale en tout temps et d’adopter de saines habitudes alimentaires.

Certaines restaurations offrent des avantages supérieurs quant à la durabilité, la longévité et l’esthétique. Le dentiste a le devoir professionnel de vous informer de toutes les possibilités qui s’offrent à vous ainsi que des particularités de chaque traitement afin que vous puissiez faire un choix éclairé.

MATÉRIAUX COURAMMENT UTILISÉS

L’amalgame

L’amalgame est le plus classique des matériaux. Proposé depuis plus d’un siècle dans la restauration des dents, l’amalgame est composé d’un alliage d’argent (50% à 70%), d’étain et de cuivre auquel on associe du mercure. Le mélange de ces différents composants produit une pâte qui, une fois mise en place, durcit. Ce matériau est certes peu esthétique, mais il associe une excellente résistance à l’abrasion (usure) à une grande durabilité.

L’amalgame est très fiable et durable pour traiter les dents postérieures moins visibles. De plus, avec le temps, l’amalgame a la propriété intéressante de sceller et devenir étanche. Peu coûteux et durable, l’amalgame demeure encore aujourd’hui un matériau obturateur utilisé sur les dents postérieures soumises aux forces provenant de la mastication.

Son principal inconvénient demeure sa couleur argentée qui peut déplaire. De plus, l’amalgame a tendance à prendre de l’expansion en vieillissant, créant un stress supplémentaire à la dent. Ceci peut parfois causer des fractures. Il faut savoir que les vapeurs de mercure qui se dégagent de l’amalgame sont négligeables et bien en deçà des seuils toxiques. Encore à ce jour, aucune étude n’a pu démontrer que les amalgames étaient nuisibles pour la santé. Toutefois, un pourcentage infime de la population serait plus susceptible et pourrait développer une réaction allergique localisée aux gencives.

Les composites

Le composite est un matériau plus récent que l’amalgame. Il permet de réaliser des restaurations esthétiques et invisibles grâce à une multitude de teintes. Les composites étaient initialement utilisés pour les dents antérieures, mais la mise au point de composites plus résistants à l’usure a permis de les proposer pour la restauration des dents postérieures.

Le composite est la combinaison d’une résine dentaire et d’un durcisseur. L’ensemble se présente sous forme de pâte molle injectée dans la cavité de la dent. La pâte durcit à l’aide d’une lumière à polymériser. La polymérisation est le phénomène par lequel le composite passe de l’état visqueux à l’état solide. Le composite adhère à la dent après l’application d’un adhésif, c’est-à-dire par collage.

Le composite a des avantages et des objectifs incontestés. Le premier est d’ordre esthétique. Il est offert en différentes teintes permettant des obturations d’aspect naturel de la même couleur que les dents. De plus, la restauration en composite ne nécessite pas un aménagement invasif de la cavité puisqu’il s’agit d’une restauration adhésive. La résine s’adapte à la cavité à traiter avec un minimum de préparation.

Les restaurations en composite sont recommandées sur les dents antérieures et postérieures, pour les caries de faible étendue et de faible volume. Bien qu’existant depuis trente ans, le composite est présenté comme un matériau moderne, qui respecte la santé et l’environnement.

Toutefois, le composite n’est pas sans inconvénients. Il est important de savoir que la durée de vie d’un composite reste limitée et est généralement inférieure à celle d’un amalgame ou une restauration en céramique. La technique d’insertion est plus difficile, plus longue, donc plus coûteuse. Les plus critiques vis-à-vis du composite estiment cette durée de vie à moins de dix ans. De plus, toutes les résines composites rétrécissent sous l’effet de la polymérisation. Ceci peut amener des problèmes d’étanchéité et augmenter les risques de récidive de carie. Les composites ne sont pas dotés de la propriété d’auto scellement durable, caractéristique de l’amalgame. Pour ces raisons, le remplacement des restaurations en composite pourrait devoir se faire plusieurs fois au courant d’une vie.

L’incrustation en céramique

L’incrustation en céramique constitue également une solution très intéressante pour réparer une carie. Aussi durable qu’un amalgame, elle produit un résultat très esthétique comme le composite à cause des différentes teintes possibles. Se rapprochant davantage de l’émail d’une dent naturelle, elle redonne sa force initiale à la dent réparée. Les études démontrent qu’une dent restaurée avec de la porcelaine peut retrouver jusqu’à 98% de sa force originale. Pour cette raison, l’incrustation en céramique est souvent recommandée dans le cas d’une carie profonde ou encore, lorsque plusieurs parois de la dent sont atteintes et que son intégrité est compromise.

L’incrustation en céramique est considérée aujourd’hui comme la restauration la plus performante à long terme. Elle nous permet de confectionner des restaurations d’une résistance et d’une esthétique incomparable. Une incrustation est recommandée lorsqu’au moins une paroi de la dent est détruite ou endommagée et que la partie restante de la dent demeure solide.

L’incrustation en céramique est fabriquée par un laboratoire dentaire professionnel et est scellée sur votre dent de façon définitive par votre dentiste. Elle peut être utilisée pour réparer de façon non invasive les dents qui ont de grandes obturations défectueuses ou qui sont endommagées par la carie ou un traumatisme. Les incrustations de porcelaine représentent une excellente alternative aux obturations traditionnelles en amalgame, en résine composite ou aux couronnes complètes dans certains cas.
Les incrustations de porcelaine sont très résistantes et seront en place durant de nombreuses années, vous assurant un sourire durable et fonctionnel.

Voici quelques indications pour une incrustation :

  • Dents cassées ou fracturées
  • Amélioration esthétique
  • Caries invasives
  • Obturations fracturées
  • Obturations de grandes dimensions

En quoi consiste une incrustation ?

La procédure d’incrustations nécessite généralement deux rendez-vous.

Au premier rendez-vous, le dentiste enlèvera toute carie et/ou vieille obturation sur votre dent qui sera préalablement engourdie. La cavité sera ensuite soigneusement nettoyée et préparée en taillant la surface pour une bonne adaptation de l’incrustation. Une empreinte de la dent taillée sera prise et envoyée au laboratoire pour la confection. Une obturation provisoire sera mise en place, jusqu’à la deuxième visite.

Lors de votre deuxième rendez-vous, votre nouvelle incrustation sera soigneusement et précisément scellée sur la dent. Quelques ajustements peuvent être nécessaires pour assurer une bonne adaptation et une occlusion confortable.

Vous recevrez des instructions à la suite de votre traitement. De bons soins d’hygiène buccodentaire avec de bonnes habitudes alimentaires et des visites régulières chez votre dentiste aideront à préserver votre nouvelle incrustation.

ouvelle incrustation.

Contactez-nous pour prendre un rendez-vous

* Champ obligatoire

N'hésitez pas!

Si vous souhaitez de plus amples informations ou si vous voulez prendre un rendez-vous, contactez-nous dès maintenant !

Contactez-nous