Parmi les soins dentaires les plus connus se trouve le traitement de canal. Ce traitement frappe effectivement l’imaginaire alors qu’on lui associe plusieurs caractéristiques : long, coûteux, douloureux et provoquant des complications et conséquences nombreuses (mort ou perte de la dent, sensibilité dentaire, etc.). Seulement, cette intervention couramment pratiquée par les dentistes généralistes et les endodontistes du Centre dentaire Anjou est plus simple et bénéfique qu’il n’y paraît.

Voici donc quelques informations préparées par notre équipe afin de contrer les mythes qui sont encore trop souvent associés au traitement de canal.

Le traitement de canal tue la dent

Le traitement de canal vise à extraire la pulpe (la partie vivante contenant notamment les nerfs et les vaisseaux sanguins) infectée d’une dent. Cela survient notamment lorsqu’une carie s’est aggravée et qu’elle a pénétré l’intérieur de la dent, mettant ainsi sa viabilité en danger. S’il est vrai qu’en nettoyant le canal radiculaire, le dentiste dévitalise la dent, il ne la tue pas à proprement dit. Il lui permet plutôt de se maintenir en place et de continuer à occuper ses fonctions masticatoires alors que les nerfs et les vaisseaux sanguins ne sont réellement utiles que lors de la période de croissance dentaire.

Il est préférable de faire extraire une dent que de procéder à un traitement de canal.

L’extraction dentaire n’est pas une fin en soit ; une dent retirée doit toujours être remplacée afin que le « trou » provoqué dans la dentition n’entraine pas d’autres problèmes. S’il existe des options à cet effet, notamment les implants dentaires, il est toujours préférable de maintenir la dent d’origine en place. C’est d’ailleurs là l’objectif premier du traitement de canal : sauver une dent malade et/ou à risques pour ses voisines (une infection de la pulpe peut se propager aux dents et aux tissus adjacents).

Il s’agit d’un traitement complexe et douloureux

Dans la plupart des cas, le traitement de canal se fait assez simplement, en un seul rendez-vous. L’expertise des dentistes généralistes et spécialistes du Centre dentaire Anjou leur permet en effet d’agir avec précision de façon à nettoyer l’entièreté du canal en un seul rendez-vous. De plus, comme elle se fait sous anesthésie locale, l’intervention ne provoque généralement pas plus de douleurs que la pose d’une obturation (plombage). La douleur qu’on lui associe est plutôt provoquée par les bactéries à la base de l’infection que le traitement de canal vise à enrayer.

D’ailleurs, si vous avez des contrindications face à l’anesthésie locale, parlez-en à votre dentiste, il saura vous proposer une autre option, notamment l’anesthésie générale.

Le traitement de canal rend la dent sensible

En enrayant l’infection, un traitement de canal réussi devrait enrayer la douleur, mais également la sensibilité de la dent traitée. Il est par ailleurs normal que cette dernière demeure sensible dans les jours suivant l’intervention. La douleur, qui peut alors être soulagée avec des analgésiques, devrait se résorber avec le temps. Si elle persiste ou que la dent reste sensible au chaud ou au froid, consultez votre dentiste.

Le traitement est un traitement dispendieux

Il est certain que, comme tout soin inscrit sur la grille tarifaire de l’Association des chirurgiens-dentistes du Québec, le traitement de canal occasionne certains coûts. Toutefois, comme il vise à maintenir une dent infectée en place, les coûts qui pourraient être liés à son extraction, puis à son remplacement, seront évités. Ceux-ci sont généralement plus élevés.

Au final, il est important de retenir qu’il y a surtout des bénéfices au traitement de canal, alors qu’il permet, en maintenant une dent en place tout en éradiquant l’infection, de préserver l’intégrité buccodentaire. Ainsi, lorsque votre dentiste du Centre dentaire Anjou vous le proposera, vous pourrez le subir sans crainte. Si des interrogations subsistent, n’hésitez pas à en parler à votre équipe traitante. Nous nous ferons un plaisir d’y répondre et de vous rassurer !

Approuvé par Dre Caron
Dre Caron pratique l’orthodontie au Centre Dentaire Anjou depuis le début de sa carrière en 2004 et en 2008 elle devient copropriétaire de la clinique.
DRE JULIE CARON